🚀 De quels partenaires les entreprises de la Silver économie ont-elles besoin ?

Analysons les grandes tendances du marché, comblons les trous dans la raquette en choisissant des modes de partenariat gagnant-gagnant.

5

Ce que vous allez apprendre en regardant cette vidéo

En regardant cette vidéo, vous apprendrez à détecter les écarts de notre marché.

J’y décortique 4 grands enseignements issus de l’étude de 200 entreprises de la Silver économie :

  1. Les déséquilibres de l’offre

  2. Les écarts entre offre et demande

  3. La démographie des clients

  4. Les business models dominants

Vous pourrez utiliser ces informations pour identifier les bons partenariats à mettre en oeuvre.

Des partenariats gagnants pour vous, vos partenaires, vos clients respectifs et l’écosystème dans son ensemble.

Tout seul on va plus vite, ensemble on va plus loin

Je discute avec de nombreux acteurs de la Silver économie et tous s’accordent sur la nécessité de créer des partenariats pour servir les seniors avec une offre globale et parlante.

Un service complémentaire qui soit plus utile et facile à appréhender qu’une multitude de petites prestations.

Un exemple de partenariat qui clarifie l’offre

Par exemple, pour l’adaptation du domicile, c’est plus simple de présenter une chambre adaptée en montrant le bénéfice global que de détailler le bénéfice spécifique de chacune des petites installations qui y contribuent : le chemin lumineux, les volets automatiques, les outils de communication, le détecteur de chutes, l’actimétrie, etc.

Donc, des acteurs qui développent ces équipements ont intérêt à travailler de concert pour faire une offre globale.

Cela tombe sous le sens et pourtant, les entreprises ont du mal à signer rapidement des partenariats utiles avec les meilleurs partenaires.

Pourquoi est-ce compliqué ?

C’est quoi la différence entre un bon et un mauvais partenariat

A mon avis, ces entreprises peinent à structurer de bons partenariats soit par défaut d’identification des meilleurs partenaires, soit par surestimation de l’intérêt du partenariat proposé.

Depuis quelques mois, des entreprises qui cherchent les bons partenaires sollicitent Sweet Home afin que nous les aidions. Les cartographies que nous avons réalisées depuis l’automne dernier attestent de notre connaissance du marché et des liens privilégiers que nous entretenons avec les acteurs clés. C’est ce qui pousse des entreprises à nous faire confiance pour les aider.

C’est quoi une mise en relation utile ?

Il m’est très facile de répondre à une telle demande en faisant un email de mise en relation entre le demandeur et un partenaire potentiel, mais est-ce très utile ? Est-ce qualitatif ? Fais-je tout ce qui est en mon pouvoir pour faciliter cette transaction ?

Non, je ne le crois pas. Certes, j'accède à la demande de mon contact, mais je laisse aux parties le soin de se poser les questions qui pourraient conduire à un partenariat.

Concrètement, je pourrais leur faire gagner beaucoup de temps en structurant mieux le travail.

En synthèse, si Sweet Home doit faire des mises en relation en vue de créer des partenariats, elles doivent être efficaces. Apporter des informations utiles aux parties afin de leur faire gagner du temps.

Je vous en dirai plus la semaine prochaine, en vous présentant les différents types de partenariats qui peuvent servir à quelque chose, dans la Silver économie… et en vous donnant quelques exemples inspirants.

D’ici là, si vous réfléchissez au sujet des partenariats pour votre structure, j’aimerais beaucoup en discuter avec vous afin de mieux comprendre le besoin des parties. Vous pouvez me contacter en répondant à cet email.

Bon dimanche !